Architecture régionale

L’architecture vernaculaire, quand l’habitat se fond dans son environnement, inspiré de l’habitat traditionnel.

L’idée : prendre en compte le climat, la géographie, les matériaux locaux pour construire des bâtiments.

Ces dernières années à la faveur d’une appétence pour les vertus de la consommation locale, de l’écologie et du recyclage, L’architecture vernaculaire prend à rebours un siècle de maisons individuelles identiques.

 

“Depuis des centaines d’années, les populations adaptent leur habitat au milieu dans lequel elles vivent. Notamment aux maisons à patio des villes marocaines, qui préservent la fraîcheur et l’intimité, et ces habitations creusées à même le sol dans le désert au nord de la Chine. Ces deux exemples ont conforté mon intuition d’apporter une réponse plus sociale à la prolifération du pavillonnaire et de lutter ainsi contre le délitement du vivre ensemble.”

“C’est l’autre force de l’architecture vernaculaire : elle induit des conséquences économiques et sociales, et se révèle donc très pragmatique”.

Elle permet de favoriser des circuits courts, de faire travailler des artisans locaux tout en respectant l’architecture régionale.

 

Projet de rénovation d’une longère existante en Bretagne :

(Surface existante : 350 m² / Surface projeté : 350 m² / Budget : 200 000€ Ht)

Etat avant rénovation

Etat actuel

Projet de rénovation d’une longère existante en Vendée :

(Surface existante : 200 m² / Surface projeté : 200 m² /Budget : 180 000€ Ht)

Les façades avant travaux

Les façades après travaux